ORTHOGRAPHE,

ENFIN UNE NOUVELLE MÉTHODE

Pour une amélioration réelle des compétences orthographiques ; un gain en compétences et en assurance.


Moins de règles, de listes d'astuces et de mots à mémoriser, ou plus facilement ;

L'accord du participe passé autrement ;

La conjugaison des temps simplifiée ; 

Des pistes pour gérer le problème des consonnes doubles ; 

Plus aucune difficulté avec "on" ; 

Plus de confusion sur les <e>, <s> ou <t> ; 

L'orthographe de la moitié des mots de n'importe quel texte d'ampleur maitrisée ; 

Une relecture efficace ;

Et beaucoup d'autres choses. 

Dans un livre

Ecrire sans "fautes", vous pouvez ! Publié par ESF Sciences Humaines

Dans des formations

100 % finançables (CPF / OPCO)

Formations de formateurs : pour les (futurs) enseignants et formateurs ; 

Formation d'apprenants : pour ceux qui veulent écrire ou faire écrire sans fautes (particuliers, entreprises, collectivités). En présentiel et e-learning.

L'EXPLICATION

Pourquoi est-ce que je fais des fautes ?

Les méthodes traditionnelles de l'école, basées sur la mémorisation/répétition (d’astuces, de règles, de mots, d’exercices), fonctionnent pour un type de profil d'apprentissage. Elles ne conviennent pas aux autres profils. Les connaissances sont acquises à court terme et ne sont pas mises en œuvre au moment d'écrire. L'orthographe apparait comme un tas de faits éparpillés de façon anarchique qu'on ne peut maitriser qu'au prix d'un effort laborieux.

Pourquoi les méthodes du marché ne suffisent-elles pas ?

Les méthodes du marché reproduisent les méthodes traditionnelles de l'école qui, si elles ont en partie échoué en formation scolaire, ont de fortes chances d'être insuffisantes. Elles peuvent éventuellement suffire pour la révision de connaissances déjà acquises ou pour les besoins à court terme d'un examen. 

La méthode traditionnelle de la mémorisation/répétition ne fonctionne pas parce que :

  • Elle consiste à apprendre par cœur sans comprendre le fonctionnement de l’orthographe ; 
  • Elle ne se focalise pas sur l’essentiel, mais propose trop tôt et sans hiérarchie des listes d’exceptions ; 
  • Elle ne traite pas l'origine des erreurs ; 
  • Elle ne permet pas d'identifier les mots auxquels s'appliquent les règles.

Une personne peut ainsi connaitre par cœur la règle du pluriel de l'adjectif sans réussir à l'appliquer au moment de produire un texte, parce qu'elle ne sait pas repérer les adjectifs ou parce qu'elle a mal interprété la règle, ou encore parce qu'elle ne sait pas se relire. Dans ce cas, la répétition ne sert à rien. 

Comment ne plus faire de fautes ?

Pour vous en assurer la maitrise, la Méthode Joannidès (anciennement Méthode Apprenance) dépasse ces limites ; surtout, elle vous montre en quoi l'orthographe est un système organisé, logique, compréhensible. 

Elle vous donne les clés du code par le biais de nouveaux outils qui s'adaptent à tous les profils d'apprentissage.

Il ne s'agit plus d'apprendre par cœur sans comprendre, mais de comprendre pour apprendre ! 

Exigez le meilleur : exigez les clés du code.

Découvrez la Méthode Joannidès

Développée par une chercheuse experte en orthographe

Roxane Joannidès Michels, auteure et formatrice 

« Titulaire d'un doctorat en sciences du langage spécialisé en orthographe, j'ai été chargée de recherche, chargée d’enseignement auprès d’étudiants et d’adultes en formation initiale ou continue, puis responsable de formation. Ces expériences ont donné lieu à des communications dans des colloques internationaux et des articles scientifiques. La formation professionnelle "Certificat Voltaire – Devenir formateur" (score 952/1000) m'a enfin permis de pénétrer le milieu de la formation en orthographe, pour le découvrir et l’intégrer, mais aussi pour m'en distinguer et proposer cette méthode unique. Je propose de la découvrir à travers mes formations et bientôt dans un ouvrage, en cours de publication. »

4 ans d'études (Master), 4 ans de recherche et d'expériences (Doctorat), 6 ans d'enseignement et dans la formation, 3 ans de développement de la méthode ; des articles scientifiques, des communications internationales.

Car connaitre ne suffit pas à transmettre. On peut être un champion national d'orthographe sans savoir l'enseigner. Il faut : 

Une méthode

scientifique

Une méthode

accessible

Une méthode

sécurisante


Une méthode

innovante

Scientifique

La méthode réunit tout ce que la science a découvert.

Elle s’appuie sur les travaux récents et méconnus des sciences du langage sur l'orthographe, étude scientifique du fonctionnement du langage : 

  • de la "linguistique" (comment ça fonctionne ?)
  • de la "didactique" (comment ça se transmet-s’approprie ?).

La méthode ne se prive pas de mobiliser aussi des principes d’autres approches tant que celles-ci sont efficaces et complémentaires (traditionnelles, empiriques, y compris de « vieilles astuces »). 

Accessible

La méthode vise l’essentiel, sans nier les exceptions et même en les réduisant. 

La méthode permet à chaque apprenant de s'y retrouver quel que soit son profil (visuel, auditif et/ou kinesthésique) en proposant une diversité d’outils (briques de constructions, images...).

Les compétences scientifiques et pédagogiques de l'auteure et formatrice de la méthode lui permettent de présenter avec clarté le fonctionnement orthographique. On l'a dit, connaitre ne suffit pas à transmettreMême les enseignants et formateurs, qui ont souvent eu de bons résultats en français, peuvent avoir des conceptions non conscientisées de la langue qui ne sont pas propices à l'apprentissage, parce qu'insécurisantes.

Sécurisante

Le manque de compréhension génère de l'insécurité ; en décrivant le fonctionnement de l'orthographe, la Méthode Joannidès est sécurisante. On n’écrit plus par cœur en se demandant si sa mémoire est bonne, mais armé de la connaissance des raisonnements à tenir pour trouver la bonne réponse. Il n'y a plus de doutes et d’insécurité quand on connait les logiques de l’orthographe et qu’on peut justifier sa réponse.

La méthode est également sécurisante parce qu'elle repose sur une conception tolérante de la langue, celle de la linguistique, qui relativise la responsabilité de ceux qui font des « fautes », en admettant que la langue peut être mal transmise, qu’elle présente des faiblesses et que tout le monde fait des fautes, quel que soit le milieu social et le capital scolaire. 

Innovante

Pour ces raisons confondues, la Méthode Joannidès est innovante : parce qu'elle repose sur les travaux récents et méconnus des sciences du langage, sécurisants et rendus accessibles, qui expliquent enfin ou autrement comment fonctionne l’orthographe, dépassant les limites des méthodes traditionnelles et complétant ainsi la formation initiale traditionnelle. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas avec la Méthode Joannidès de partir de rien, de revenir sur tout, mais de compléter et parfois repenser les principes traditionnels pour faciliter l’enseignement-apprentissage de l'orthographe.

Par ailleurs, et contrairement à la plupart des ouvrages et formations en orthographe, la Méthode Joannidès ne met pas de côté l’orthographe dite « lexicale » (comment s'orthographient les mots du dictionnaire ?), dont elle propose un enseignement explicite au même titre que pour l’orthographe « grammaticale » (comment s'accordent les mots dans la phrase).